صور الصفحة
PDF
النشر الإلكتروني

Urospermum. (Scop.).

U. Dalechampii. (Desf. cat. hort. Par. ed. 1. p. go.) Dans les champs; fl. en juin et juillet. 44.

U. Picroïdes. (Desf. l. c.) Ste-Marguerite; fl. en juin et juillet. O.

Scorzonera (DC)

S. Hirsuta. (Lin. mant. 278.) A la Nerte; fl. en mai. 24.

S. Angustifolia.v. b. provincialis. (Duby Bot. gall. 309.) A l'anse de l'Ourse et près du château Borelly vers la mer; fl. en juin. 4. Rare. Peut-être est-ce une espèce distincte? On peut la rapprocher de la S. Plantagineu (DC.) et de la S. Nervosa. (Poiret. Dict. Enc.) Ses feuilles ont un grand nombre de nervures et sont étroites; toute la plante est glabre. On la rencontre abondamment dans les marais de St-Chamas.

Picris (Juss.)

P. Hieracioïdes. (Lin. sp. 195.) Sur les bords des champs et des chemins; fl. en été. 09.

P. Pauciflora. ( Will. sp. 3. p. 1557.) Montredon ; fl. en

mai. O

Helminthia (Juss.)

H. Echioïdes. (Gaertn. fr. 2. p. 368. t. 159. f. 2.) Sur le bord des prés; fl. en juin et juillet. O.

[blocks in formation]

L. Perennis. (Lin. sp. 1120 ). Dans les lieux pierreux et élevés ; fl. en juin et juillet. O.

L. Saligna. (Lin. sp. 1119). Dans les champs; fl. en juin et juillet. O. L. Virosa. (Lin. sp. 119). Dans les champs, le long des

fl. en juin et juillet. O. L. Scariola. (Lin. sp. 1119). Sur le bord des champs; fl. en juin. O.

L. Sativa. (Lin. sp. 1118). Cultivée.

haies;

Chondrilla ( Lin. )

C. Juncea. (Lin. sp. 1 120). Le long des baies, sur les bords des champs; fl. en été. 4.

Taraxacum (Hall. )

T. Dens-Leonis. (Desf. atl. 2. p. 228 ). dans les prés; fl. en mai et en automne. 2.

T. Laevigatum. (DC. cat. h. monsp. 149). Dans les lieux secs et montueux , sur les pelouses ; fl. en mai. 4.

T. Obovatum. (DC. rapport. Voy. 2. p. 83.) Montredon ; fl. en mai. 4. T'. Autumnale.

T. foliis runcinato-pinnatifidis glabris post flores prodeuntibus, involucris squamis glandulosis.

Sa racine est épaisse, fusiforme, noire, sa bampe est droite, garnie çà et là de quelques poils; elle s'allonge après la fleuraison; les feuilles naissent après les fleurs, elles sont glabres, pinnatifides, à lobes aigus; les fleurs sontjaunes, elles précédent les feuilles; les écailles extérieures de l'involucre sont lâches, un peu scarieuses sur les bords, munies près du sommet d'une protubérance calleuse ; les écailles intérieures ont aussi une callosilé un peu au-dessous de leur extrémité, et cette extrémité est réfléchie intérieurement; enfin le sommet des écailles est frangé , les semences sont aiguillonnées au sommet.

Cette plante paraît encore mieux distinguée du T. Densleonis

que le T. Laevigatum et le T. Obovatum, la disposition de l'involucre, le mode de fleuraison l'en écartent toutà-fait ; elle ne peut non plus ètre rapprochée des deux dernières, car si elle a comme le T. Obovatum, une protuberance calleuse aux écailles de l'involucre, son port et son développement sont absolument différents; fl. en septembre, dans les terrains pierreux et sablonneux, le long des murs. 4.

Barkhausia (Mænch.)

B. Albida. ( Cass. dict. 26. p. 62 ) A l'Étoile , Notre-Damedes-Anges ; fl. en juin. 2.

B. Taraxacifolia. ( DC. fl. fr. 4. p. 43). Aux Aygalades ; J. en avril et mai. O. B. Recognita. (DC. Prod. vol. 7. p. 154).

B. pilosiusculu, foliis radicalibus repando-dentatis, caulinis integris, squamiformibus aut basi parcè lacinulatis, involucri cylindrici squamis exterioribus ovatis , internis quadruplo longioribus subfarinosis carina nigro-selosis, receptaculis pubescentibus.

Cette plante a la racine pivotante, elle émet un grand nombre de tiges couchées ou inclinées ; les unes simples, les

autres un peu rameuses, toutes chargées de quelques légères aspérités. Les feuilles radicales sont pinnatifides, un peu scabres, les divisions inégales le plus sonvent aiguës et la pointe du lobe dirigé en bas; les caulinaires ne sont que de petites écailles, eatières, subulées, l'involucre est couvert d'un duvet grisâtre; les sqyamules extérieures sont lâches et étroites, le réceptacle est un peu poilu.

Elle se distingue très bien du B. Taraxacifolia, parce que sa tige n'est pas droite, qu'elle ne forme pas un corymbe de fleurs, que ses feuilles caulinaires sont comme avortées , que ses tiges sont peu ramifiées; notre plante semble différer du Crepis Recognita de Haller fils et de Gaudin, par son port et ses feuilles caulinaires. Abonde dans les lieux secs, le long des chemins; fl. en juin et juillet. Ó". B. Leontodontoïdes. (Reich.fl. exc. 1. p. 255). (DC. Prod.

9. 7. p. 156.)

B. glabra, caulibus suberectis subaphyllis ramosis, foliis radicalibus runcinatis dentatis caulinis paucissimis linearibus, integris, pedicellis elongatis, involucro glabro, squamis exterioribus lineari-subulatis, achaeniis breviter stipitatis. Au fond du vallon qui précède celui de la grotte Rolland, où elle a été trouvée par M. Negrel-Feraud; fl. en mai. O.

B. Faetida. (DC.fl. fr. 4. p. 42.) Dans les champs; fl. en juin, juillet et août. O.

Aetheorhiza (Cass.)

A. Bulbosa. (Cass. Dict. 48. p. 425.) Vers l'embouchure de l'Uveaune; à Montredon; fl. en mai et juin. 24.

Crepis ( Mænch.) C. Pulchru. ( Lin. sp. 1134. ) Aux Aygalades; en mai. O.

C. Biennis. (Lin. sp. 1156.) Dans les prés; fl. en mai et juin. O.

Phaenopus ( D C. ) Ph. Vimineus. (DC. Prod. vol. 7.p. 176.) Dans les lieux secs et pierreux; fl. en juillet et août. o".

Zacintha ( Tourn. ) Z. Verrucosa. (Gaertn.

fruct. 2. p. 358. t. 157. f. 7.) Dans les lieux secs et pierreux; à Saint-Louis; fl. en juin. O.

Pterotheca ( Cass. )

P. Nemausensis. ( Cass. bull. Philom. 1816. p. 200. 1821. p. 125.) Dans les lieux cultivés et incultes; fl. en maiet juin. O.

Picridium ( Desf. )

P. Vulgare. ( Desf. fl. atl. 2. p. 220.) Dans les lieux pierreux; fl. en juin et juillet. O.

Sonchus ( Cass.)

S. Ciliatus. (Lam.fl. fr. 2. p. 87.) Les lieux cultivés; fl. en été. O.

S. Fallax. (Wallr. Sched, Crit. 432.) Les lieux cultivés; fl. en été. O.

« السابقةمتابعة »